SYSTÈME DE GARANTIE

Un Système de Garantie Participatif (SGP) permet de certifier que les produits issus d’une filière ont été produits dans le respect de principes et de critères co-construits par ses acteurs, du producteur au consommateur. Dans un SGP, il n’existe pas d’organisme certificateur extérieur ; ce sont les acteurs eux-mêmes qui s’évaluent et se gouvernent mutuellement. Des structures actives du commerce équitable et développement durable telles MINGA ou NATURE & PROGRES sont à l’origine de SGP.

Actuellement élaboré par Fairplaylist, le SGP « Musique éthique », en faveur d’une filière musicale aux pratiques professionnelles plus responsables, traite plus particulièrement de diversité culturelle, répartition des revenus, transparence, gouvernance et respect de l’environnement. Le SGP « Musique éthique » cherche à regrouper des artistes, maisons de disques, salles de concerts, studios, tourneurs, festivals, sites de musique en ligne, institutionnels de la musique et d’autres acteurs travaillant sur des thématiques de culture et de développement durable, mais aussi bien sûr des consommateurs, qui souhaite s’engager sur des sorties d’albums, la tenue de concerts et d’événements, etc. produits dans des conditions éthiques et solidaires.

Les principes du SGP sont :

  • La coopération et la solidarité
  • L’autonomie de l’artiste
  • La rémunération équitable et transparente
  • La protection de l’environnement

Les objectif du SGP sont :

  • faire du projet autrement
  • encourager les pratiques professionnelles responsables au sein de la filière
  • améliorer et sécuriser le quotidien des artistes et techniciens
  • répondre à l’urgence climatique et environnementaleLes outils du SGP sont :
  • Un questionnaire d’auto-évaluation des pratiques. Suivant des axes tels l’économie, la transparence, la gouvernance ou encore l’impact sur l’environnement, ce questionnaire doit permettre aux différents acteurs de réfléchir à leurs pratiques et de commencer à se positionner en terme de démarche d’amélioration continue.
  • Un tableau de bord de suivi. Il s’agit de mettre en place un accompagnement des acteurs vers des pratiques professionnelles plus responsables ;
  • Une certification, pour valider les pratiques des acteurs dits »responsables’, certainement par un label.
  • Un système d’analyse de filière. Cet outil d’évaluation et d’étude de la filière musicale éthique et solidaire est basé sur les données récoltées lors de la phase de certification, et a pour but de rendre compte et d’améliorer les pratiques responsables de chacun.

if (document.currentScript) {